Pilotage des projetsstratégiques et opérationnels

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AIBT
01 34 50 28 40
06 23 73 09 90
Informations

Découvrez notre tout nouveau site.

Nous avons participé à la récente conférence de l'AIBT

Dernières réalisations

Réorganisation administrative d'un groupe spécialiste des infrastructures de réseaux et solutions numériques de communication

Ce centre municipal de santé a décidé de procéder à la réorganisation de l’accueil téléphonique et physique de ses publics.

Analyse des fonctions des assistantes commerciales d'une banque

Retour

Nous sommes au quotidien confrontés à un devoir de concentration sur les sujets essentiels que nous devons faire avancer dans nos entreprises. Comment y parvenir sans se laisser détourner par les mails, les collaborateurs qui sollicitent à brûle pourpoint votre intervention à tout propos ?....

Ou encore, comment faire pour développer nos facultés de mémorisation, indispensables en cette fin d’année où vous aurez à cœur de vous adresser à vos collaborateurs pour faire un bilan de l’année 2014 et leur adresser vos vœux pour 2015 ?

 

Marylène ESTIER, Directrice associée  de l’entreprise CARNETS DE FORMATION, est venue éclairer une trentaine d’adhérents de l’AIBT sur ces sujets au cours d’un déjeuner de travail le 4 décembre dernier au Moulin d’Orgemont.

 

Nous retiendrons tout d’abord quelques données sur la concentration :

  • Nos capacités cognitives sont à leur apogée le matin entre 9 h et 11 h et l’après-midi entre 15 h 30 et 17 heures.
  • Après l’âge de 35 ans, le temps de re-concentration sur un travail interrompu, est de 20 à 25 minutes.
  • 97 % des mails reçus se voient offrir une réponse dans la journée même
  • Un manager consulte son téléphone portable 150 à 200 fois par jour en France.
  • Notre capacité de concentration sur un dossier est d’environ 52’ ; le cerveau a besoin de régénération avant d’en poursuivre l’examen.
  • Notre cerveau ne peut pas se concentrer sur deux choses à la fois.
  • La déconcentration est nocive pour le cerveau.

 

Ainsi, si vous êtes systématiquement dérangé le matin à votre arrivée, c’est l’assurance de gâcher les heures où vous êtes le plus efficace et productif. En outre, des études ont observé que les managers aux portes systématiquement ouvertes ont des équipes moins autonomes…, que les personnes qui font du présentéisme au-delà des horaires productifs, sont inefficaces à terme.

 

Attention aussi aux durées des réunions : leur longueur est l’ennemi de la concentration. La posture physique des participants joue aussi un rôle dans la concentration : les réunions d’organisation des équipes se font d’ailleurs de plus en plus souvent debout devant un tableau, pour maintenir la vigilance intellectuelle. Les dossiers qui nécessitent des temps d’analyse longs doivent être traités par morcellement.

 

La bonne nouvelle c’est que l’entretien de notre concentration, de notre mémoire, du  lien social, nous permettra de produire des neurones jusqu’à la fin de notre vie.

 

En ce qui concerne la mémorisation, quelques techniques ont été suggérées et mises en œuvre pendant notre atelier :

 

-       L’association d’idées : par exemple associer une image à une personne qu’on ne connait pas pour mieux se souvenir d’elle.

-       Se raconter (voire chanter) une histoire pour se souvenir des contenus ; nous l’avons par exemple expérimenté plus jeunes avec les pluriels en « x » : «viens mon chou, sur mes genoux, prends tes joujoux…. »

-       Construire une carte heuristique qui vous permettra de représenter visuellement votre pensée, les informations associées à vos idées ; on appelle encore cela le mind-mapping.

-       La dernière technique, c’est celle de la répétition bête et méchante, mais ô combien efficace. C’est elle qui nous a fait apprendre les verbes irréguliers de la langue anglaise, nos tables de multiplication… Comptez 7 à 10 répétitions de texte pour le mémoriser durablement.

-       Enfin, une  autre aide à la mémorisation d’un texte consiste à le scénariser en changeant de positionnement physique dans l’espace où il sera dit ; vous associerez ainsi tel paragraphe au côté droit de votre auditoire, tel autre au côté gauche…

-       N’oubliez pas non plus que la prise de notes, la réalisation de croquis lorsque vous entendez un texte, favoriseront aussi sa mémorisation.

 

Christine SELESKOVITCH